Pages


Il y a visiteur(s) connecté (s) sur cette page. Merci et bonne visite !


samedi 26 mars 2016

Joyeuses Pâques !

Nous vous souhaitons un beau week-end de Pâques !


Pour les enfants oubliés et leurs familles...

jeudi 17 mars 2016

Une adolescente du Centre jeunesse de Laval portée disparue


Rose Lafond, âgée de 17 ans, est disparue depuis plus d’un mois.

Elle a été vue pour la dernière fois le 8 février dernier, date à laquelle elle a quitté le Centre jeunesse de Laval, sans jamais y revenir.

Rose Lafond mesure 1m65 (5pi 5po) et pèse 62kg (137lb). Elle a les cheveux noirs et les yeux bruns. Elle a la langue percée et un tatouage du nom « Micheline » sur le poignet droit.

Source : Métro

mardi 15 mars 2016

Jade Maréchal retrouvée à Montréal

Jade Maréchal, l’adolescente de 16 ans portée disparue depuis lundi, a été localisée, a annoncé la police de Montréal, mardi.


« Jade a été localisée sur la Rive-Nord de Montréal à la suite de techniques d’enquête, a indiqué en début de soirée André Leclerc, porte-parole de la police de Montréal. Jade est en bonne santé. Elle est en présence des policiers. Éventuellement, elle sera confiée à la Direction de la protection de la jeunesse pour assurer sa sécurité. »

La jeune femme en était à sa deuxième fugue en moins de deux mois. Lundi, elle avait quitté son école située dans le quartier Mile-End durant l’heure du dîner et n’avait plus donné de nouvelles depuis.

Sa première disparition en janvier avait suscité résidence l’émoi sur les réseaux sociaux et avait été très médiatisée. Jade avait alors quitté la familiale en disant à ses parents qu'elle allait dormir chez une amie. Elle aurait menti et elle se serait plutôt rendue dans un motel de la rue Saint-Jacques Ouest.

Jade Maréchal y avait été retrouvée avec des amies. Selon ce que son père avait indiqué à l’époque, sa fille était « intoxiquée » lorsqu’elle avait été localisée par les policiers.

Source : TVA Nouvelles

Jade Maréchal a fugué de nouveau

Jade Maréchal est de nouveau en cavale. L’adolescente de 16 ans a quitté son école située dans le quartier Mile-End durant l’heure du dîner, lundi, et n’a plus donné de nouvelles depuis.

Jade Maréchal en est à sa deuxième fugue en moins de deux mois. La jeune femme fut la première d’une série de fugueuses au début de 2016 qui ont disparu après avoir été recrutées par des proxénètes.


Durant sa première disparition, à la fin janvier, Jade Maréchal avait été retrouvée dans un motel montréalais avec des amies.

Selon ce que son père avait indiqué à l’époque, sa fille était « intoxiquée » lorsqu’elle avait été localisée par les policiers.

Sa première disparition avait suscité l’émoi dans les réseaux sociaux et avait été très médiatisée. Jade avait alors quitté la résidence familiale en disant à ses parents qu'elle allait dormir chez une amie. Elle aurait plutôt menti et elle se serait rendue dans un motel de la rue Saint-Jacques Ouest.

Son père et sa mère avaient lancé un cri du cœur dans les médias, l’implorant de revenir à la maison. Ils craignaient qu’elle n’ait de mauvaises fréquentations.

« Jade, on est vraiment inquiets pour ta sécurité, ta santé et ton bien-être. Tout le monde t'attend à la maison: tes amis, ta famille... Tu sais qu'on t'aime très, très fort et qu'on est là pour toi. Reviens à la maison! Je t'en prie, Jade, reviens », avait déclaré sa mère, Claire Lecarpentier, sur les ondes de LCN.

Jade Maréchal mesure 1, 75 m (5' 9'') et pèse 60 kg (132 lbs). Elle a les cheveux bruns et les yeux verts.

Au moment de sa disparition lundi, elle portait des bottes courtes beiges, un jeans bleu et un sac à dos noir.

Toute personne ayant de l'information à communiquer à ce sujet peut contacter de façon anonyme et confidentielle à Info-Crime Montréal au (514) 393-1133 ou appeler le 911.

Source : TVA Nouvelles

Bienvenue sur notre page officielle

Bonjour, je m'appelle Jean-François et j'ai fondé cette page pour honorer la mémoire des enfants maltraités et abusés.

Depuis la mort brutale de la jeune Aurore Gagnon, tuée le 12 février 1920 jusqu'à la dernière victime récente, la jeune Cédrika Provencher, disparue le 31 juillet 2007 et la découverte de ses ossements, en décembre 2015.

Créer cette page, c'était en quelque sorte, une façon de venir en aide à ces enfants, pour éviter que d'autres prennent leurs places. Qu'ils subissent le même sort. Il le fallait, vous comprenez ?

Samedi dernier, je suis allé voir la 3e version du film-documentaire « Novembre 84 ». C'est un film qui se penche sur les nombreux cas d'enlèvements et de disparitions d'enfants au Québec.

J'ai rencontrer son réalisateur et fondateur, M. Stephan Parent et depuis cet entretien, il m'a convaincu de m'impliquer davantage dans ma communauté. De faire plus pour aider nos enfants. C'est, par contre plus facile à réaliser quand t'es aussi un père et grand-père.

Mon geste est certainement une goutte dans l'océan mais au moins, il aura le mérite de redonner un peu d'espoir.

Alors voilà, j'espère que vous aller aimer. J'ai besoin de connaître votre opinion et vos suggestions. C'est un site qui est et sera toujours sujet à amélioration.

Merci !